ROME, SWEET ROME

12 juillet 2013

« Les étiquettes ? Seulement sur les pots de confiture. » Tel est le leitmotiv de Fonderia, une pâtisserie ouverte à Rome il y a quelques mois où plaisir sucré et design font très bon ménage. Leurs diaboliques créations vous tentent et vous conduisent droit vers les portes de la plénitude gustative. Rencontre avec Marco et Camilla, deux créatifs qui ont eu l’idée un peu folle de lancer un business innovant au pays de l’oncle Silvio.

184613_419184134828626_468341042_n

 

Foolish: Vous pouvez nous résumer en quelques mots vos parcours respectifs ?
Camilla a un parcours de copy-writer dans la publicité chez TBWA. Marco a un parcours de directeur artistique dans la publicité de luxe à Paris dans le groupe Publicis. On s’est retrouvé à travailler à Rome dans la même agence en couple créatif et on a décidé de lancer notre projet.

Et le concept de votre business ?
La fusion du design et de la pâtisserie.

Ça a été le parcours du combattant pour mettre en oeuvre votre projet ?
On peut le dire… le système italien donne l’impression qu’il est fait pour décourager les créateurs d’entreprise. Il faut s’armer de patience, rivaliser de stratagème. Ca nous a pris presque deux ans de bataille quotidienne pour y arriver. Le contexte économique n’a pas non plus aidé. Avoir réussi nous donne l’impression d’être des warriors! Mais la guerre n’est pas gagnée…

Entre nous, combien de personnes avez-vous dû corrompre pour que ça fonctionne ?
C’est encore aujourd’hui notre principale dépense, les pots de vin. Ahah comment contribuer à la mauvaise image de l’Italie.

D’où vous est venue l’idée de mêler graphisme et design à la nourriture ?
Camilla a toujours été passionnée de pâtisserie. Elle avait un blog très suivi de recettes et créations culinaires. De mon coté j’avais envie d’appliquer la créativité et les concepts à autre chose qu’à des pots de crème ou des paquets de céréales. On s’est dit que la pâte brisée ou un bloc de chocolat pouvait avoir le même rôle qu’une feuille blanche pour un créatif.

 


1013378_493198874093818_1742781336_n

 

Comment a été accueilli le concept à Rome ? Des bons retours ?
On ne peut pas s’empêcher de penser que si Fonderia avait ouvert dans une grande métropole européenne, l’accueil aurait été plus évident. Rome est une ville avec des traditions culinaires et de dessert qui ne sont pas faciles à faire évoluer. Il y a un peu d’éducation à faire pour convaincre notre public. Mais les personnes curieuses et un peu informées sont au rendez-vous.

Économiquement, vous y trouvez votre compte ?
Pas encore, on est encore dans la phase de lancement du projet et d’investissements. On en reparlera dans un an!

Vos produits sont-ils encore à considérer comme de simples pâtisseries ?
Le public a compris ce qu’il y avait dans nos produits: du concept, de la créativité en plus de bonnes matières premières et d’un savoir-faire. On est ravi quand les gens préfèrent venir manger nos glaces au biscuit plutôt que la traditionnelle glace de la gelateria d’à coté.

Quel impact la cuisine italienne a-t-elle sur vos créations culinaires ?
Il y a l’exigence du gout et des saveurs, l’utilisation de matières premières d’excellence. Les Italiens sont obsédés par la bonne cuisine…. nous aussi.

Justement, comment traduiriez-vous en quelques mots le rapport des italiens à la nourriture ?
Tendez l’oreille la prochaine fois que vous vous trouvez à coté d’une tablée d’Italiens au restaurant, vous vous rendrez compte qu’ils parlent de nourriture pendant tout le repas. Une fixette ? un art de vivre !

 

tumblr_lyco6t7BY91rnbyjao4_1280

Mean Biscuits – Des biscuits qui n’ont qu’un seul but : vous dissuader de les manger.

 

Votre concept s’inscrit-il dans une tendance particulière ?
On essaie plutôt de contre carrer une pseudo tendance de la pâtisserie qui fait des gâteaux en forme de sacs Chanel. On aime bien répéter qu’on n’est pas des pâtissiers qui font du design mais des designers qui font de la pâtisserie.

Comment trouvez-vous vos idées de pâtisserie ?
On les trouve supers ! Blague à part, on trouve notre inspiration dans nos origines (les écorces d’orange de Sicile au Chocolat) dans nos voyages à Paris, New York, Tokyo. Comme dans nos métiers précédents, le web est une source importante, notamment dans les blogs de graphisme, design, food. Mais aussi en regardant le motif d’un papier peint, une couleur, une texture.

Quelles sont vos références, ou vos influences, en matière de cuisine, concept food, mais aussi graphisme et art ?
La pâtisserie française est une influence, tout comme la pâtisserie américaine passer au filtre de l’Europe. Les photographies d’un Chema Madoz, les lol cats, Guy Bourdin, les films trash italiens…

Quelle est la pâtisserie qui marche le mieux en boutique ?
Notre must du moment est un bavarois aux trois chocolats, un dégradé de chocolat qui passe de l’intensité du noir à un chocolat au lait.

Où voyez-vous Fonderia dans 10 ans ?
Fonderia dans 10 ans sera sur la planète Mars non ?
C’est pas là qu’on devrait tous être normalement en 2023 ?

 

1048542_495124750567897_1537979368_o

tumblr_lynv4kuidt1rnbyjao1_1280

Sucette d’amour à partager.

timthumb (3)

Cookie Vaudou, spécial Saint Valentin.

tumblr_ly9sb5QJKj1rnbyjao1_1280

Le Burger Sucré

Fonderia - Dolci & Design
Via Fontanellato, 50, 00142 Roma
Site officiel / Fonderia sur Facebook, twitter

 

VICTOR BRANQUART

Laurent Sciamma